Politiques universitaires

Les nouveaux engagements des étudiants

Publié le 22 octobre 2007 Par Théo Haberbusch

Moins politisés mais prêts à s’investir dans des associations. C’est ainsi que Guillaume Houzel, actuel président de l’OVE, décrivait les étudiants dans un rapport de 2002 (1). L’ORS répond aux questions sur l’engagement des étudiants français.

 « Les étudiants engagés sont peu nombreux. » FAUX. Guillaume Houzel parlait, en 2002, d’un « univers d’un million d’âmes », soit près de la moitié des étudiants. Il décomptait 600 000 bénévoles, 250 000 participants aux seules associations étudiantes, et au moins 50 000 « dirigeants ». Quelque 10 000 associations étaient alors recensées...

...

 

ESPACE ABONNÉ
Identifiants oubliés ?